L’injection de mousse pour se débarrasser des varices (Partie 1)

Posted on

Quand des varices et varicosités de jambe sont jugées inesthétiques ou gênantes, une sclérose des veines concernées est parfois proposée.

Le lauromacrogol 400 sous forme liquide ou de mousse est d’utilisation courante dans la sclérose des varices des membres inférieurs. Ils sont à prendre en compte dans la balance bénéfices-risques de la sclérose des varices. La mousse, après avoir neutralisé la varice, se dissout dans le sang pour être éliminée dans les urines. Publi-information Traitement fréquent de certaines affections veineuses, la sclérothérapie consiste en l’injection d’un produit qui va détruire les veines malades. La sclérothérapie est alors le traitement le plus utilisé. Pratiquée en ambulatoire, cette technique consiste à injecter dans la varice, par l’intermédiaire d’une aiguille fine, une substance sclérosante (forme liquide ou mousse). Enfin, pour le traitement de varices de grosse taille, le port d’une compression élastique de type chaussette, collant ou bas, est obligatoire pendant une quinzaine de jours après la séance. Souvent, plusieurs injections sont nécessaires pour traiter complètement les veines malades qui se matérialisent par des varicosités ou des varices. La technique consiste à injecter un produit sclérosant dans les varices, au cours de différentes séances.

L’injection de mousse pour se débarrasser des varices

  • Absolue : shunt droite-gauche connu symptomatique (par exemple foramen ovale symptomatique).
  • Relative : Troubles neurologiques, y compris migraine, consécutifs à une séance de sclérothérapie à la mousse réalisée antérieurement

Une fois bouchée, la veine ne laisse plus passer le sang et elle se détruit progressivement par un processus de sclérose.

Sur la base de cet examen et des souhaits du patients, le médecin proposera une sclérose, une chirurgie ou un autre technique comme le laser endoveineux. Une nouvelle technique est apparue récemment, l’injection du produit sclérosant sous forme de mousse. Cette irritation crée un épaississement de la paroi ainsi qu’une obstruction de la veine pour former un cordon fibreux vert et dur qu’on appelle sclérose. Dans les semaines qui suivent l’injection, la veine diminue de volume pour éventuellement être réabsorbée par les tissus environnants et ainsi devenir totalement imperceptible. Certains effets secondaires sont possibles : maux de tête, flashs lumineux, hyperpigmentation cutanée et, plus rarement, la thrombose veineuse profonde. La sclérose permet de soulager de sensatins de jambes lourdes, crampes, sensations de jambes enflées, quand celles ci sont liées aux varices et varicosités. Cela peut survenir suite à une séance de sclérose de veines du mollet. Ce phénomène n’est pas fréquent mais peut arriver.Vous pourrez poursuivre les séances de sclérose une fois l’irritation de la veine profonde guérie. 2/ Assez exceptionnellment, dans les jours qui suivent une séance de sclérose, une phlébite (formation d’un caillot dans une veine) est possible.

La sclérothérapie est le traitement ciblé de varices par injection intraveineuse d’un agent sclérosant sous forme liquide ou mousse.

  • Ecchymoses (effet temporaire, qui disparaîtra avec le temps)
  • Hyperpigmentation (effet temporaire et moins fréquent pour les petits vaisseaux)
  • Réactions allergiques (urticaire et possiblement anaphylaxie, quoique ce soit très rare)

Si vous avez fait une phlébite dans les suites d’une séance de sclérose - la possibilité de poursuivre les séances dépendra de la cause de cette phlébite.

II - Sclérose de SAPHENEL’injection du produit sclérosant se fait sous repérage échographique de la veine à soigner. Certains produits peuvent être utilisés sous la forme de mousse permettant un meilleur contact avec les parois du vaisseau, augmentant ainsi les effets de la sclérose. Aujourd’hui, cette technique par injection (sclérose chimique) est concurrencée par la sclérose des vaisseaux et veines au laser (par thermo-coagulation). Une contention légère (bas ou collants) est souvent conseillée pendant 24 h après la séance de sclérose. La sclérose est une méthode classique qui a fait ses preuves depuis longtemps pour traiter les vaisseaux fins et rouges (télangectasies). La sclérothérapie est un traitement vasculaire qui consiste à injecter dans une veine pathologique (varice) un produit, appelé sclérosant, qui va entraîner sa destruction. Le produit injecté au cours de la séance de sclérothérapie, est soit liquide, soit sous forme de mousse (sclérose à la mousse) selon le vaisseau à traiter. Cette injection peut éventuellement se faire sous le contrôle d’un écho-doppler (écho-sclérose) pour le traitement des veines invisibles à l’œil nu. La sclérothérapie est aujourd’hui la technique la plus utilisée dans le traitement des varices.

Traitement des varices Remède naturel contre les varices Douleurs de varices Chevilles gonflées Varices aux jambes Veines bleues Pourquoi des varices Crampes dans les jambes Soins de varices Maladie évolutive

  • allergie connue au sclérosant
  • thrombose veineuse profonde aiguë ou embolie pulmonaire;
  • infection locale dans la zone de sclérothérapie ou infection généralisée grave;
  • immobilité prolongée et alitement

Le principe du traitement par scléroses est basé par l’injection d’un produit qui irrite la veine provoquant donc une inflammation.

Et, comme il s’agit d’une injection dans une veine, il peut en résulter un hématome. Il connait les particularités et effets possibles du produit utilisé pour vous traiter et saura faire ce qu’il faut. L’avantage de la sclérose peropératoire est de pouvoir sécuriser l’injection en injectant directement la mousse sous contrôle de la vue dans la veine concernée. Cette injection peut se faire par l’incision inguinale de reprise de crossectomie ou par une incision poplitée de reprise chirurgicale pour récidive poplitée. Le reflux est facilement visible et l’injection aisée en pinçant entre 2 doigts la veine et le cathelon pour diriger l’injection de mousse. La compression postopératoire après sclérose est importante pour limiter la réaction locale inflammatoire surtout lors de l’injection de grands volumes. La difficulté à réaliser une exsanguination peropératoire nécessaire pour la sclérose est aussi probablement un facteur défavorable pour une efficacité sans risque. La sclérothérapie à la mousse de produit sclérosant joue un rôle majeur dans le traitement de la récidive et maintenant dans la chirurgie de première intention. Cette exploration écho-anatomique avec marquage cutané est essentielle pour définir le point d’injection idéal du produit sclérosant.

L’injection peut se faire par l’incision inguinale de reprise de crossectomie quand les veines variqueuses sont visibles mais non dissécables.

Les veines d’alimentation ou de drainage de troncs résiduels incontinents profonds, difficilement accessibles chirurgicalement, peuvent être sclérosés par injection à l’aide d’un cathéter long. La sclérose des veines communicantes vers les veines pelviennes peut se faire à l’aide d’un petit Cathelon introduit dans une veine périnéale. Selon le type de varices, et notamment pour les grosses varices, le phlébologue préférera utiliser un sclérosant sous forme de mousse. Dans ce cas, juste avant injection, le sclérosant liquide est transformé en mousse, en mélangeant le produit avec du gaz (de l’air filtré le plus souvent). Par sa polyvalence, la sclérothérapie est, de très loin, la technique de traitement des varices la plus utilisée (plusieurs millions de séances par an sont pratiquées en France). La forme mousse (mélange sclérosant/air) est obtenue à partir des solutions à 2 et à 3% et doit être utilisée exclusivement pour les veines de moyen et gros calibres. De même, une injection intra-artérielle est particulièrement grave et peut avoir pour conséquence de larges nécroses musculaires ou cutanées, voire la nécessité d’une amputation. Seule la concentration 0,50% peut être utilisée pour la sclérose des varicosités et des varices du pied et de la région périmalléolaire. La mise en place d’une compression adaptée après le traitement peut également être envisagée pour réduire le risque de thrombose veineuse profonde.

AETOXISCLEROL ne doit être utilisé qu’en cas de nécessité, pour le soulagement symptomatique, si les bénéfices potentiels l’emportent sur les risques potentiels pour le fœtus.

Les effets indésirables les plus graves sont le choc anaphylactique et l’embolie pulmonaire ; des décès ont pu être rapportés chez des patients recevant du lauromacrogol. Le nombre de séances de traitement nécessaire pour atteindre un résultat thérapeutique a été en moyenne de 1,3 dans le groupe Aetoxisclerol mousse contre 1,6 dans le groupe contrôle. Si la totalité du produit n’est pas utilisé pour une injection, le produit résiduel doit être jeté. 6.L’aspect macroscopique de la mousse dans la seringue: L’aspect de la mousse devra être vérifié systématiquement en expulsant un peu de mousse de la seringue avant injection. Il est également possible de combiner un traitement par sclérose et laser. Le thérapeute insère une aiguille dans la veine, un peu comme pour un prélèvement sanguin, mais au lieu d’aspirer le sang, il injecte un liquide « sclérosant ». Les varices situées sur les branches sont traitées dans le même temps ou secondairement par ablation chirurgicale (voir phlébectomies) ou par sclérose. Les effets secondaires postopératoires sont le plus souvent mineures (douleurs, hématomes). Un traitement post opératoire léger permet d’éviter ou de résorber rapidement la plupart de ces effets.